Parenthèse Keith Haring

De passage chez Ikea, j’ai craqué pour des autocollants muraux Keith Haring.

En attendant d’amener mes deux fils à leur première exposition de l’artiste au Mam la semaine prochaine, j’ai proposé au grand de sélectionner les stickers et de les coller dans sa chambre et celle de son frère.
 
Ravi, il s’est lancé dans le projet avec enthousiasme, en réfléchissant bien au choix des figurines et à la coordination des couleurs avec les autres tableaux ou objets.
 
Résultats : des tags éphémères qui renforcent le code couleur et embellissent les chambres des enfants et qu’ils seront libres de décoller dans quelques mois ou années.
 
 
Advertisements

Une réflexion sur “Parenthèse Keith Haring

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s