A méditer Dans le 16è

J’ai accompagné mon fils à sa 1ère sortie de l’année avec l’école

 MAJ le 2/10/14

Ce qui en soi n’a rien d’extraordinaire je vous l’accorde.

Nous concernant, mon grand étant dans une nouvelle école, et n’ayant pas été disponible dans le passé pour participer à l’encadrement de ses sorties, j’étais cette fois heureuse de pouvoir passer une journée avec ses camarades, maîtresse et quelques autres mamans pour aider et mieux appréhender l’environnement dans lequel il évolue.
 
L’objet : 
 
La visite d’un lieu saint :
– avec petite animation / cours de catéchisme
– suivie d’une messe (toute entière!)
 
Un pique-nique dans un parc avoisinant
 
L’organisation / déroulement :
 
Les nombreux parents accompagnateurs étaient priés de se rendre à 9:25 à l’école où quelques cars les attendaient. Les cars étaient une alternative nouvellement proposée (au voyage en transports en commun) et chaleureusement accueillie compte tenu du climat actuel des menaces terroristes qui planent! A ce sujet, je comprenais tout à fait la présence du seul papa accompagnateur (qui a remplacé sa femme au pied levé) et qui proposait d’accompagner son fils ainsi que quelques camarades en voiture!!
A l’arrivée, la maîtresse nous a accueillis avec une liste d’élèves à superviser. J’avais deux 2 filles et 2 garçons, quelle parité!!
Finalement nous avons tous été casés dans les cars, et ça m’a replongée dans une ambiance de colonie de vacances. 
Même s’ils paraissent plus âgés, ce ne sont que des CE1 (il y avait également des classes de CP dans le même bus), qui passaient leur temps à faire les fous. A commencer par mon voisin de derrière dans le car qui s’est amusé pendant tout le trajet (25 minutes) à imiter des bruits de pets. On aurait pu croire que ça le fatigue, mais à cet âge là ce sont de véritables piles électriques.
 
Les filles passaient leur temps à poser des questions et bavarder pendant que les garçons  chahutaient. Leur version de « rester calme » consistait à faire des bagarres au ralenti!
Quel à été mon malheur lorsque, dans l’attente de notre cours d’histoire/éveil au catéchisme, j’ai proposé, pour les calmer, une petite session de cartes Pokemon.  C’est alors que la maîtresse d’une autre classe a débarqué pour toutes les confisquer!!! J’ai essayé de sauver la situation en expliquant que c’était de mon initiative pour qu’ils restent calmes. Une maman accompagnatrice a renchéri : « l’année dernière ils se les faisaient voler en pleine cour de récré par des élèves plus âgés ».
C’est aussi l’âge des expériences et sans surprise, lorsque j’ai signalé la présence d’un ver de terre à côté de l’un des garçons lors du pique-nique, ça les a plongés en transe (comme quoi il en faut peu!) et pendant une bonne dizaine de minutes ils se sont amusés à l’examiner avec un baton et à le couper : « ça se sépare!! » s’est félicité un garçon!!
 
A part le malheureux incident des cartes Pokemon, la sortie s’est bien déroulée. Le temps était clément et les enfants finalement assez patients pour la longue messe – et surtout se sont battus pour répondre aux questions de la bonne soeur qui animait brillamment l’atelier de catéchisme. Dans l’ensemble ils ont bien joué, profité, se sont bien entendus,… Les mamans ont bien participé, certaines ont même réussi à faire chanter tout un car dans la bonne humeur. ça m’a amusée de voir une maman se déplacer juste le temps du pique-nique (peut-être travaillait-elle dans le coin) pour déjeuner avec sa fille.
 
La prochaine fois en revanche, je préparerai un sandwich à mon fils. Son petit paquet de la cantine comptait une tranche de pain découpée prête à y insérer le pâté « sans porc » au poulet. Un couteau en plastique y était mis à cet effet. Déjà, le sac très fin se déchirait dès le début (j’ai du le porter par dessous pour éviter que son contenu ne s’échappe), ensuite le pâté au poulet ne sentait pas très bon, on aurait préféré du vrai pâté (je félicite néanmoins l’école catholique pour son ouverture d’esprît)! Et surtout, quelle curieuse idée de demander à des enfants d’étaler eux-mêmes ce pâté avec un couteau en plastique tout mou! Je me suis donc collée à cette tâche pour l’élève qui me l’a demandé, non sans difficulté.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s