Etat des lieux

Parcs naturels et autres escapades de la côte Ouest des US

 



C’est curieux, comme cela ne fait que quelques semaines que nous sommes rentrés, et pourtant, ça nous paraît déjà si loin,… 


Ceci est l’ultime volet dans la série des 6 billets de nos aventures sur la côte Ouest des USA. On rentre maintenant dans le vif du road trip après avoir parlé des grandes villes.

Avec plus de 2 000 miles parcourus et une moyenne d’une nuitée/hôtel  on ne cesse de répéter aux garçons à quel point nous avons eu de la chance. 


C’est incroyable de voir défiler ces paysages en l’espace de différentes villes et 4 états parcourus (Californie, Nevada, Utah, Arizona), en quelques centaines de kilomètres, on passe du désert (death valley) où il fait 45°C et ne pleut jamais, à 20°C de moins à l’occasion de pluies torrentielles juste après Horse shoe bend.


Oakhurst :


 





Première étape depuis que nous avions récupéré une voiture de location à San Francisco, ce petit village était mignon comme tout avec ses boutiques d’artisanat local et ses ours omniprésents (la mascotte de l’état de Californie et un animal qui prolifère dans la parc voisin de Yosemite).





Yosemite :


On grimpe à 3 000 mètres mais de façon très douce, il n’y aura jamais de virage en épingle à cheveux!! Passé un tunnel, on peut s’arrêter sur une aire pour admirer les montagnes d’en face qui donneront aux utilisateurs d’ordinateurs Apple un sentiment de les avoir déjà vues puisque qu’ils ont repris la montagne El Capitan comme nom et fond d’écran de leur OS X! 






Arrivés en haut, il n’y a que quelques parkings et restaurants self services (chers), et si comme nous , vous y allez un week end d’été, vous serez noyés dans la foule avec les Californiens en famille qui profitent des pistes cyclables avec leurs bicyclettes.  Mais sinon, les paysages de forêt, sapins, rivière, chute d’eau, ponts,… sont exceptionnels. Nous n’avons pas fait de longue ballade mais le guide indique aussi la présence d’une faune variée.

 

 





Ratés mais à voire absolument une prochaine fois, les Sequoias géants!


Mono Lake – Tufa national park :


A proximité d’une autre petite ville complètement paumée (Lee Vining) qui remporte la palme de la chambre de Motel la plus pourrie (mais étonnamment la vue du parking à couper le souffle), ce lac, accessible par un chemin sinueux dépeint des couleurs spectaculaires et si ce n’était pas assez, la nature nous offre une collection de stalactites XXL.


 

 





Grand Canyon :


On y est allé 2 fois, par temps nuageux ou ciel bleu grâce à la proximité de notre hôtel (qui remporte la palme du plus beau lobby). Toujours aussi magique. Par contre nous n’avons pas fait de marche (pourtant situé sur le bon South Rim – bord Sud) le 5 ans étant trop jeune. Et déçus de ne pas pouvoir aller sur la nouvelle passerelle en verre située sur le bord Ouest à plusieurs centaines de km en dehors de notre périple déjà bien chargé. Selon certaines mauvaises critiques qui circulent sur le sujet, c’est sans regret.


 

 

Lake Powell :


Superbe site, ce lac artificiel fut créé en 1963. A l’époque, il aurait fait l’objet de plaintes de la part des tribus indiennes chassées du coin. Ces tribus, que l’état aurait relocalisées, se sont recyclées dans le tourisme ce qui explique leur présence dans cette lucrative industrie. Le lac est en fait une géante réserve d’eau pour toute la région, sans compter son barrage qui produit de l’électricité. 



 





Notre hôtel, le lake Powell resort qui était idéalement situé remporte quant à lui la palme de la plus grosse usine (accès wifi saturé, restaurants bondés,…).


Nous nous sommes baignés sur une plage toujours aux superbes couleurs, dont l’eau limpide était une véritable baignoire – on y serait bien restés des heures à admirer le contraste de l’eau et de la roche.

 





On n’est pas allés en excursion rafting pour cause de non réservation préalable sur internet mais sans grand regret car c’est long surtout pour le 5 ans. On s’est heureusement rabattus sur une excursion en bateau d’une heure 1/2 qui convenait tout à fait aux enfants.






Pour les amoureux des sports nautiques, il y est facile et idéal de louer un bateau à moteur avec son skippeur – pas essayé pour notre part pour cause de manque de temps.


Horse shoe bend :


La palme du plus grand vide,..






Spectaculaire mais si dangereux. Etait-ce les 20 minutes de marche en plein cagnard et dénivelé de surcroît ou surtout l’absence de barrières. J’ai du prendre cette photo en tendant les bras car déjà sur le bord du bord et pourtant je ne suis pas sujette au vertige… sans parler des enfants que nous gardions tour à tour le temps de la prise des clichés. 


Et juste à côté, loupé Antilop Canyon, pour cause de non réservation sur Internet et surtout ça faisait un peu l’usine. Dans le même genre et loupé aussi par manque de temps Canyonlands national park, mais je pense qu’il faut trouver un guide (à essayer sans faute, tout comme Moab, lors de notre futur séjour).


Bluff fort :


La palme de la visite la plus intéressante pour les enfants. Bravo à notre guide Michelin qui nous a indiqué ce musée gratuit à ne pas louper! L’accueil par des retraités bénévoles y est excellent. 


Pensé pour toute les nationalités, on nous invite à visionner un petit film dans sa langue natale qui explique l’origine et le périple des pionniers qui ont entrepris en 1879 une pénible expédition de 400 km qui dura 6 mois!


Mais surtout, à l’extérieur, des maisonnettes sont décorées avec des effets personnels prêtés par les descendants des expéditeurs.


 





Au-delà de l’aspect historique et découverte des cowboys, les enfants ont adoré monter dans les carioles et s’habiller de vêtements de l’époque! Et cerise sur le gâteau, un super gift store / petit musée avec story telling spécial pour les enfants et surtout des jouets à faire pâlir la plus belle boutique parisienne ou objets variés issus de l’artisanat local.


 

La palme du  plus bel hôtel (à quelques miles) : Desert Rose Inn


Quelle surprise de cet hôtel au prix raisonnable et complètement dingue s’agissant du cadre, vue, petits détails comme l’ architecture intérieure, les oeuvres,… notre lieux préféré pour le moment que nous vous recommandons chaudement si vous passez dans le coin.


 

 

 

 

 





Monument Valley et Mexican hat :


What else?


 

 




 

Publicités

(4 commentaires)

  1. Bonjour, nous n’avions pas réservé sur internet pour Antelope canyon (lower), il suffit d’y aller à l’ouverture et de s’inscrire sur les visites du jour 😉 Bon à savoir si vous y retournez car ça vaut vraiment le coup, c’est magnifique 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci! Bon à savoir en effet! Mais y étiez-vous en pleine saison? et combien de temps fallait il attendre sur place? Car lotre de notre visite en pleine saison il était également possible de venir sans réserver mais il fallait attendre au moins 1:30 en plein cagnard sans buvette, resto, ….. Un peu compliqué pour les enfants

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s