Bon plan

Streetart pour tous à l’aérosol

Fans d’opérations spéciales permettant aux streetartistes de s’exprimer avant des rénovations (qui sévissent dans la région parisienne ces derniers mois), nous sommes tout naturellement partis à la découverte de l’aérosol, espace qui fait un certain buzz depuis son ouverture en août dernier.

 

 
L’aérosol est niché dans un ancien hangar de la SNCF qui trouve donc une nouvelle vocation de temple du streetart jusqu’à fin janvier 2018.
 
 

 

 
 
Ainsi, dans un même espace, on trouve :

 

 
  • un musée (entrée payante)
  • des foodtrucks
  • un espace pour roller, boîte de nuit, battles de danse,..
  • plein de mûrs ornés de fresques d’artistes reconnus et quelques espaces dédiés aux personnes qui souhaitent s’essayer à l’exercice.
Ce qui nous séduisait le plus était la possibilité d’acheter des bombes de peintures et de tagger / faire nos propres créations sur une partie des lieux réservée à cet effet. Le prix d’achat des bombes est tout à fait raisonnable (3€50). Nous nous sommes aussi équipés de masques de protection indispensables pour l’activité.

 

 

 

 

 
 
Attention de venir avec des vêtements qui ne craignent pas les débordements, car le vent souffle et le caractère aérosol des bombes peut couler. 

 

 

 

 

 
 
On m’avait prévenue, donc je m’y attendais : il faut une certaine dextérité pour tenir la bombe et appuyer pour pulvériser que le 10 ans maîtrisait mais qui peut s’avérer compliquée pour un enfant plus jeune. J’ai vu une maman régler le problème en rajoutant un embout en forme de pistolet en plastique qui permettait à sa jeune fille (3 ou 4 ans) de s’adonner à l’activité. 

 

 
Personnellement, je n’ai pas risqué de faire participer le 6 ans, et étais assez décontenancée d’apercevoir un jeune enfant qui avait de la peinture sur le visage.

 

 
On a également adoré visiter le musée qui permet en quelques oeuvres de faire un tour dans le temps avec les pionniers tels que Taki 83, JonOne ou des superstars plus contemporaines telles que Shepard Fairey
 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
Pour couronner le tout, sans mauvais jeu de mots, notre grand s’est fait « photobomber » par son frère et un inconnu. 
 
 
 
On recommande vivement de passer, même si le lieu est un peu excentré et regrettons simplement le caractère éphémère de l’opération, les horaires d’ouverture tardifs et la plupart des activités à l’extérieur donc prévoir de bien se couvrir par ce temps hivernal.
 
54 rue de l’évangile 75018 Paris
 
Horaires d’ouverture (jusqu’au 31/01/18) :
 
Mercredi : 16h>23h
Jeudi, vendredi : 16h>00h
Samedi, dimanche : 12h>00h




Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s